Tour de France - 5e étape : la Planche des Belles Filles, première arrivée au sommet et grand rendez-vous pour les cadors

DirectLCI
ÉTAPE 5 - Comme en 2012 et en 2014, le Tour de France s'arrête à la Planche des Belles Filles, dans les Vosges. Ce mercredi 5 juillet, au terme d'une 5e étape longue de 160,5 kilomètres, les favoris vont en découdre dans la montée courte mais très sélective. Froome et ses concurrents sont prévenus.

La revoilà ! Comme en 2012 et 2014, et donc pour la troisième fois en cinq ans, le peloton du Tour de France va se mesurer aux désormais célèbres lacets de la Planche des Belles-Filles. La station haut-saônoise accueille ce mercredi 5 juillet, la 5e étape longue de 160,5 kilomètres. Introduite en 2012, et aujourd'hui réputée dans le monde entier, la montée finale (5,9 km à 8,5%, maximul 20%) promet d'être dantesque. Auparavant, la Côte d'Esmoulières (2,3 km à 8%) va servir de mise en bouche.

Le profil de l'étape

L'histoire derrière l'étape

En deux arrivées d'étape, la très sélective montée vers la Planche des Belles Filles est devenue l'une des attractions de la Grande Boucle. Chris Froome (Sky) s'y est révélé il y a cinq ans, en glanant à la fois sa première victoire d'étape sur le Tour et en habillant Bradley Wiggins du maillot jaune. Deux ans plus tard, Vincenzo Nibali y a signé une deuxième victoire d'étape (devant Pinot) pendant qu'Alberto Contador mettait définitivement le pied à terre après avoir lourdement chuté.

Une étape pour qui ?

Favorable aux grimpeurs, du type Bardet, Barguil et Pinot. Cette arrivée à la Planche des Belles Filles s'annonce aussi comme le premier grand-rendez vous pour les favoris au sacre final sur les Champs-Élysées. Jusqu'ici, seuls de futurs vainqueurs du Tour y ont en effet triomphé : Chris Froome en 2012 et Vincenzo Nibali en 2014. Quid de l'édition 2017 ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter