Tour de France - On boucle la 8e étape : Calmejane - Démare, fortune diverse pour les Français

DirectLCI
COMPTE-RENDU - À 24 ans, Lilian Calmejane (Direct Énergie) a décroché son premier succès sur le Tour de France, ce samedi à la station des Rousses, après un magnifique numéro de soliste. Arnaud Démare (FDJ), largué par le peloton, a lui réussi à rallier l'arrivée dans les délais. Chris Froome (Sky) reste en jaune.

Et de deux pour les Français ! Aux Rousses, Lilian Calmejane (Direct Énergie) s'est imposé avec courage ce samedi, à l'issue de la 8e étape. La deuxième victoire depuis le début du Tour de France, après celle d'Arnaud Démare ce mardi à Vittel. Auteur d'un numéro exceptionnel et malgré des crampes en fin de course, le Français s'est emparé du maillot à pois, récompensant le meilleur grimpeur du peloton. 


Cerise sur le gâteau : un autre Français, en la personne du grimpeur normand Guillaume Martin (Wanty), complète ce podium de cette étape complètement folle. Chris Froome (Sky), qui s'est fait une frayeur, reste en jaune. 

Le vainqueur de l'étape

Plein de panache, Lilian Calmejane a décroché en solitaire son premier succès sur le Tour de France. Echappé après 50 kilomètres, le grimpeur-puncheur de l'équipe Direct Énergie est parti seul à l'attaque dans l'ascension finale. Foudroyé par les crampes à cinq kilomètres de la ligne, il a résisté au retour de Robert Gesink pour s'offrir le plus gros coup de sa jeune carrière. Le natif d'Albi ajoute à ce bouquet une tenue de prestige puisqu'il chipe à Fabio Aru (Astana) le maillot à pois. Une récompense qu'il avait déjà remportée sur Paris-Nice en mars dernier.

Le Français du jour

Il a vécu une journée galère. En difficulté dès les premiers lacets de la 8e étape, Arnaud Démare, qui a perdu le maillot vert à Nuits-Saint-Georges la veille, a totalement lâché prise. Comme s'il était en perdition. Entouré de ses équipiers de la FDJ, Mickaël Delage et Ignatas Konovalovas, le champion de France - qui avait déjà confié se sentir "bien, pas bien" ce vendredi - a dû puiser dans ses ressources pour rallier l'arrivée à la station des Rousses, assez pour rentrer in extremis dans les délais, 39 minutes derrière le vainqueur d'étape Lilian Calmejane.

Le fait du jour

Déjà victime d'une chute dimanche 2 juillet lors de la 2e étape du Tour, le maillot jaune Chris Froome a cette fois-ci effectué un tout droit dans un virage de la Côte de Viry ce samedi après-midi lors de la 8e étape. Le leader de l'équipe Sky a été imité par son coéquipier britannique et dauphin au classement général, Geraint Thomas. Cette petite mésaventure s'est révélée être sans conséquence pour le Britannique, qui n'est pas tombé et a pu rejoindre le peloton sans difficulté. Le triple vainqueur de la Grande Boucle devra toutefois être plus vigilant à l'avenir, s'il ne veut pas revivre un traumatisme similaire à celui de son abandon comme lors du Tour de France 2014. 

Plus d'articles

Lire et commenter