Tour de France - On boucle la 11e étape : avec Thomas et Froome, la Sky impose sa loi

Tour de France - On boucle la 11e étape : avec Thomas et Froome, la Sky impose sa loi

TOUR DE FRANCE - Dans cette étape intense et asphyxiante entre Albertville et La Rosière, les deux leaders de l'équipe britannique ont donné le ton de leur domination. Le Gallois a remporté l'étape et s'octroie le maillot jaune, avec près d'une minute et demi d'avance sur le quadruple vainqueur du Tour.

Qui pour succéder à Julian Alaphilippe, au lendemain de son formidable "one-cyclist-show", signant la première victoire française ? Ce ne sera déjà pas lui, puisqu'après être passé à la chasse aux points pour son maillot à pois, le Français de la Quick Step a laissé passer son tour, au sommet de La Rosière, mercredi 18 juillet.

Le vainqueur du jour

A 300 mètres de la ligne, Geraint Thomas a tout simplement enlevé la victoire à Mikel Nieve, échappé depuis le début de la journée et qui avait placé une belle attaque à 8 kilomètres de l'arrivée. En deux tranchantes accélérations, une première pour s'extirper du groupe des favoris, puis une autre pour déloger Tom Dumoulin (2e du Giro 2018) qui avait pris un peu d'avance sur les autres, le Gallois de la Sky, vainqueur du Critérium du Dauphiné Libéré au mois de juin, a figé tout le monde. Signe que la Sky a mis sa main de fer sur la course, Christophe Froome finit troisième de l'étape, juste derrière Tom Dumoulin qui lui a disputé le sprint. 

Le Français du jour

On aurait volontiers inscrit le nom de Warren Barguil dans cette catégorie, mais le Français a lâché trop vite sur la première sérieuse accélération des prétendants à la victoire, à 8 kilomètres du sommet. Plus intéressant, en revanche, est le cas de Romain Bardet. Le leader d'AG2R a certes perdu du temps, mais c'est lui qui a dynamité le groupe des favoris après l'attaque de Geraint Thomas. S'il est parvenu à répondre à d'autres offensives de Christopher Froome, il a fini par calmer le tempo, perdant dans le même temps une trentaine de secondes. "Je fais une grosse erreur quand Dan Martin part, je ne suis pas assez attentif. J'étais pas dans le tempo dans mes attaques. Des bonnes jambes mais pas une bonne stratégie". En attendant, derrière les deux mastodontes de la Sky, à égalité avec Dan Martin et Tom Dumoulin, plus à l'avant ce soir, c'est lui qui fait la meilleure impression.

Le fait du jour

La Sky a marché sur ses adversaires. La bande à Froome et Thomas a bien donné le ton sur les premiers cols, laissant les coéquipiers de Vincenzo Nibali, vainqueur 2014 et leader de l'équipe Bahrein Merida, qui ont donné leur écot au traditionnel écrémage du peloton. Les Movistar, avec Alejandro Valverde, ont eu beau essayé de dynamiter tout ce beau monde, les Sky sont restés imperturbables, imprimant un tempo asphyxiant, jusqu'à revenir inexorablement sur les hommes de tête tout en mettant en difficulté leurs adversaires (Yates, Fuglsang, Landa...). 

Une fois que tout le monde était bien dans le rouge, il en restait encore sous la pédale des deux leaders. Première lame à 4 kilomètres du but avec Geraint Thomas, le numéro 1 bis de la Sky qui récupère, en même temps que l'étape, le maillot jaune. Deuxième lame, quelques hectomètres plus tard, avec Christopher Froome, qui sort vainqueur de son échange de politesses avec Romain Bardet, lui aussi très offensif mais sans succès. Résultat, les deux Britanniques ont, une fois de plus, mis tout le monde d'accord.

A suivre

Après la démonstration de Geraint Thomas et l'opération de déminage de Chris Froome, la question est toujours aussi brûlante : qui est le leader de la Sky ? Les deux hommes ont été installés sur un pied d'égalité depuis le début de l'épreuve et ont présenté la même force, sur chaque pente de cette courte étape. Pour l'instant, Thomas et leader, avec 1 minute 25 devant Froome. Autant dire qu'on attend les prochaines étapes de montagne, et notamment celle de demain, arrivée à l'Alpe-d'Huez (trois cols hors catégorie), avec impatience.

En vidéo

Tour de France 2018 : la 12e étape dans l'oeil d'Arnaud Démare

Suivez l'actu du Tour de France sur notre page spéciale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : "Nous amorçons une décroissance de l'épidémie", selon Olivier Véran

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Dr Gérald Kierzek : "il n'y a pas de problème pour rouvrir les terrasses, parce que c'est à l'extérieur"

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

"Rien ne fonctionne" : Gérard Lanvin s'emporte dans Sept à Huit contre une époque "affligeante"

Lire et commenter