Tour de France : Sagan exclu, Cavendish abandonne après sa chute spectaculaire

DirectLCI
EXCLUSION - Vainqueur de la 3e étape la veille et favori pour le maillot vert, Peter Sagan a été disqualifié ce mardi. La direction de course a considéré que, dans le sprint final, le Slovaque a volontairement écarté le bras sur sa droite, provoquant la chute de Mark Cavendish, qui a annoncé son abandon dans la soirée.

Le Tour de France est déjà fini pour Peter Sagan. Vainqueur de la 3e étape et favori pour le maillot vert, le champion du monde a provoqué la chute à pleine vitesse de Mark Cavendish en lui donnant un coup de coude. 


Deuxième du sprint, le Slovaque avait d'abord été déclassé à la dernière place du peloton et pénalisé de trente secondes au classement général. Finalement, après concertation et réflexion, la direction de la Grande Boucle a procédé à sa disqualification. "Il a sérieusement mis en danger plusieurs coureurs dans le sprint à Vittel. Nous avons appliqué un article du règlement de l'UCI, suivant lequel les commissaires peuvent décider de la disqualification d’un coureur", a déclaré le président du jury des commissaires, le Belge Philippe Marien.

Je ne l'ai pas vuPeter Sagan

Peu après l'arrivée à Vittel, avant que la sanction tombe, le Slovaque reconnaissait une part de responsabilité dans la chute du sprinteur de Dimension Data. Mais il assurait ne pas avoir vu le Britannique filer sur sa droite dans la lutte finale. "Oui c'est un peu de ma faute, expliquait Sagan. J'ai voulu prendre la roue de Kristoff. Mark est venu de l'arrière et je ne l'ai pas vu me doubler par la droite. Je n'ai pas eu le temps de me déporter sur la gauche pour l'éviter. Il m'a touché et il est tombé. C'est le sprint mais je suis désolé pour ça. Greipel était énervé contre moi mais je ne sais pas pourquoi. Oui, je lui présente mes excuses parce que ce n'est pas joli de tomber comme ça."


De son côté, Mark Cavendish n'aura rien d'autre que ces excuses pour se consoler. Souffrant d'une fracture de l'épaule droite, le Britannique a dû se résoudre à abandonner. Quelques minutes après sa chute, s'il assurait ne pas en vouloir à Sagan, avouait ne pas comprendre ce geste. "Qu'il fasse un écart, passe encore, expliquait-il à l'arrivée. Mais le coude... Ça ne me plaît pas qu'il ait mis son coude comme cela. Une chute est une chute. Mais j'aimerais avoir des explications concernant le coude."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter