VIDÉO - Tour de France : Arnaud Démare, hors-délai, quitte la route de la Grande Boucle

TOUR DE FRANCE
DirectLCI
FIN AMÈRE - C'est fini pour Arnaud Démare. Le champion de France, hors-délai, a été éliminé ce dimanche 9 juillet, à l'issue de la 9e étape du Tour entre Nantua et Chambéry. Déjà en difficulté samedi à la station des Rousses, le leader de la FDJ a bouclé l'étape avec 58 minutes de retard, soit 20 de plus que la limite autorisée. Six autres coureurs, dont trois de ses équipiers, sont eux aussi disqualifiés.

On s'y attendait. En quelque sorte, c'était inévitable. Après un samedi galère passé à l'arrière du peloton, sous l'escorte de ses deux "anges gardiens", Mickaël Delage et Ignatas Konovalovas, le leader de la FDJ Arnaud Démare savait que son sort ne tenait qu'à un fil ce dimanche, lors de la 9e étape entre Nantua et Chambéry, marquée par trois ascensions hors-catégorie, le col de la Biche, le Grand Colombier et le Mont du Chat. 

Dans le dur dès la ligne de départ franchie, le champion de France a de nouveau vécu un calvaire sans fin. Certes, il a pu compter sur le soutien de Jacopo Guarnieri, Mickaël Delage et Ignatas Konovalovas, mais la stratégie de la Française des Jeux pour le maintenir en course n'a pas porté ses fruits. Il est arrivé hors-délai, avec 58 minutes de retard sur la limité autorisée et après l'arrivée du groupe de tête menée par Rigoberto Uran. "C'est un grand défi qui attend Arnaud aujourd'hui. Pour rallier Paris, il faudra traverser l'Enfer", avait tweeté l'équipe FDJ avant le départ. Force est de constater que même si le coeur était là, c'était trop pour lui.

Une désillusion pour Marc Madiot. Pourtant, le manager de la FDJ a tenu à saluer la bonne semaine de son poulain Démare et le travail d'équipe entrepris pour l'aider jusqu'au bout. "Il est tombé sur une journée très difficile. Il y a au moins une victoire d'étape et deux places de deuxième, tout n'est pas à jeter, a-t-il déclaré au micro de France Télévisions. C'est la vie, il y a plus grave, c'est le tour de France, tout simplement, c'est le vélo, on passe de la joie à la déception rapidement. Je pense qu'il y a un problème physique du côté d'Arnaud, on va faire des analyses, ce matin il a été lâché après 500 mètres."

Je n'avais pas de forceArnaud Démare

Quelques minutes plus tard, à bout de force et arrivé hors-délai, Arnaud Démare s'est dit "déçu" de s'en aller ainsi. "C'est la magie du Tour. On peut être très haut comme très bas. On a gagné ensemble, on perd ensemble. Je suis forcément extrêmement déçu parce que je pense que c'était passager (ndlr : il est malade depuis deux jours) et que j'aurais pu me refaire la cerise mais sur le Tour on n'a pas droit à l'erreur. J'ai vécu une semaine exceptionnelle avec un public énorme, a-t-il confié aux journalistes présents. Je n'avais pas de force. Jusqu'au bout je me suis dit que ça allait aller. Mes coéquipiers ont encore fait un numéro pour limiter les dégâts, mais voilà, c'est comme ça. J'ai compris que c'était fini en haut du dernier col (nldr : le Mont du Chat)."


Et comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, Jacopo Guarnieri, Ignatas Konovalovas et Mickaël Delage, hors-délai, sont ainsi contraints à l'abandon. La FDJ prendra donc le départ de la 10e étape, mardi, avec seulement cinq coureurs, dont Thibaut Pinot.

Plus d'articles

Lire et commenter