VIDÉO - Tour de France : insulté et menacé sur les réseaux sociaux, Cavendish appelle ses détracteurs au calme

DirectLCI
APPEL AU CALME - Contraint à l'abandon après une chute mardi, Mark Cavendish s'est plaint d'avoir reçu des menaces sur Twitter après l'exclusion de Peter Sagan. Le Britannique de la formation Dimension Data a demandé aux "trolls" de se calmer.

Deux jours après les faits, le coup de coude de Peter Sagan sur Mark Cavendish n'en finit plus de faire parler. À tel point que le Britannique, contraint à l'abandon à la suite de ce fait de course, a été victime de menaces sur les réseaux sociaux. Les "trolls" le considèrent comme celui qui a fait exclure le fantasque sprinteur slovaque.


"Tout le monde a le droit d'avoir son opinion. Mais s'il vous plaît, n'oubliez pas qu'il ne s'agit que de sport. Les commentaires méchants et menaçants envers ma famille et moi ne sont pas mérités. Je vous demande de respecter cela", s'est plaint le sprinteur de Dimension Data dans une vidéo postée sur son compte Twitter. 

Souffrant d'une fracture de l'omoplate droite, Cavendish a livré son sentiment sur les attaques à son encontre. Pour lui, elles sont en partie dues à la sanction infligée au Slovaque mais aussi à son comportement - pas toujours sportif - lors de ses débuts sur le circuit professionnel.  "Je suis en train de payer à 32 ans mon attitude de quand j'étais gosse", s'est-il ainsi ému, face caméra, avant d'appeler ses détracteurs au calme.


Dans cette même vidéo, le Britannique a affirmé qu'il n'entretient aucune animosité envers Peter Sagan. "Nous sommes amis, il m'a présenté ses excuses et m'a ensuite appelé dans la soirée. Ça montre l'homme qu'il est. C'est un grand champion et un grand sportif"... dont les frasques et les exploits vont manquer aux amoureux du Tour.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter