Le journal de bord du Vendée Globe : bagarre à trois en tête de course et Didac Costa toujours à l'arrêt

VENDEE GLOBE
DirectLCI
VOILE - Partis des Sables-d'Olonne dimanche 6 novembre, les skippers sont désormais embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Après une première nuit difficile, les bateaux ont retrouvé ce mardi des eaux plus calme au large du Portugal.

Thomson, Dick et Le Cléac'h dans un mouchoir de poche

En tête au pointage de 5 heures du matin, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire) a depuis laissé sa place de leader à Alex Thomson (Hugo Boss), qui est suivi de très près par Jean-Pierre Dick (StMichel-Vibrac). Mons de 6 milles marins séparaient d'ailleurs les deux hommes lors du pointage de 12 heures. Le Cléac'h étant, lui, relégué un peu plus loin (mais pas trop), à 8 milles du leader. Bref, seulement quelques kilomètres entre entre ces trois navigateurs, qui se trouvent donc dans un mouchoir de poche et qui devraient à nouveau interchanger leur place au classement en cours de journée. Derrière, par contre, l'écart se creuse déjà, puisque Vincent Riou (PRB), le seul dans les premiers de ce Vendée qui n'est pas équipé de foils, pointe à plus de 25 milles.

Derrière, on se fait déjà une raison

Même si seulement 3 % de ce tour du monde n'ont été parcourus par les concurrents, la domination du trio de tête semble déjà s'incrire comme une tendance lourde de ce Vendée. Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut), actuellement 19e, ne se fait d'ailleurs pas beaucoup d'illusions : "Entre les bateaux de devant et nous, c’est un autre monde. Ils sont dans une autre dimension et c’était écrit avant le départ qu’ils allaient nous distancer la première journée. Mais on peut éventuellement reprendre quelques milles et c’est assez cool." D'autan que le passage délicat du cap Finisterre est maintenant derrière, et que, comme les autres skippers,  le Français va pouvoir récupérer un peu de sommeil et reprendre quelques forces. 

Costa répare toujours

Victime d'une avarie technique le jour du départ (une voie d'eau a endommagé le moteur de son bateaux qui sert à alimenter les appareils électroniques à bord), Didac Costa (One Planet One Ocean), a dû regagner les Sables-d'Olonnes dimanche, et s'y trouve toujours... Depuis, le skipper espagnol et ses équipes s'atellent donc à réparer le navire, et il faut se presser. Car, conformément au règlement de la course, il n'a qu'une semaine à compter de dimanche pour repartir. Dans un tweet publié lundi, Costa espérait reprendre le large mercredi.

Le classement

1. Alex Thomson (Hugo Boss)

2. Jean-Pierre Dick (St-Michel-Virbac)

3. Armel Le Cléac'h (Banque Populaire)

4. Vincent Riou (PRB)

5. Sébastien Josse (Edmond de Rotschild)

6. Yann Eliès (Quéguiner - Leucémie Espoir)

7. Jérémie Beyou (Maître Coq) 

8. Morgan Lagravière (Safran)

9. Paul Meilhat (SMA)

10. Tanguy de Lamotte (Initiatives Coeur)...

VIDÉO - Après le départ, que font les familles des skippers ?

En vidéo

JT 13H - Après le départ du Vendée Globe, que font les familles des skippers ?

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter