Le journal de bord du Vendée Globe : Le Cléac'h attendu aux Sables d'Olonne en vainqueur vers 18 heures

VENDEE GLOBE

VOILE – Partis de Vendée le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce jeudi, Armel Le Cléac’h a fait le break et bénéficie d’une avance suffisamment importante sur Alex Thomson pour entrevoir la victoire à quelques heures de la grande arrivée aux Sables d’Olonne prévue vers 18 heures.

Le Cléac’h touche au but :

C’est la dernière ligne droite et sauf surprise de dernière minute (avarie, collision…), c’est bel et bien Armel Le Cléach qui devrait sortir gagnant de son incroyable duel avec Alex Thomson. Au pointage de 5 heures ce jeudi matin, et à quelques heures du dénouement de ce tour du monde à la voile épique, le skipper de Banque Populaire comptait 87 milles d’avance sur son dauphin. Selon les dernières prévisions des organisateurs, le Français devrait couper la ligne d’arrivée vers 18 heures et boucler son Vendée Globe en 74 jours, soit quatre jours de mieux que l’ancien record détenu par François Gabart (78 jours, 2 heures et 16 minutes). Pour avoir une chance de gagner, Thomson (Hugo Boss), attendu vers 2 heures du matin, devait absolument virer le premier pour descendre le long des côtes bretonnes, alors que les deux marins étaient montés très au nord pour éviter une zone sans vent. Mais c'est le Cléac'h qui a opéré ce tournant crucial en premier, mercredi après-midi. Classé deux fois deuxième de la course, le navigateur de Banque Populaire va enfin inscrire son nom au palmarès du Vendée Globe.

En vidéo

Vendée Globe : Armel Le Cleac'h en passe de pulvériser le record

Jean-Pierre Dick dans le dur :

Classé quatrième mercredi matin, Jean-Pierre Dick est redescendu à la 6e place ce jeudi, laissant le leadership du petit peloton de poursuivants à Yann Eliès, toujours au coude-à-coude avec Jean Le Cam. La rétrogradation du skipper de St Michel Virbac s’explique par le chemin qu’il a emprunté au cours de la nuit. Rien de rédhibitoire pour autant puisque la situation devrait évoluer dans les prochains jours. Le Niçois devrait toucher en premier les effets d’une dépression atlantique et ainsi obliquer vers les Açores pour reprendre son bien. Bref, une autre bataille tout aussi excitante que celle que se sont livrés Le Cléac’h et Thomson est en train de se dérouler.

Voir aussi

Le classement à 5 heures :

1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII) à 146 milles de l'arrivée

2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 87,62 milles du premier

3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 710,39

4. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.915,48

5. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.919,57

6. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.927,67

7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 2.946,6

8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4.546,56

9. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 5.193,11

10. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 5.316,53

Et aussi

Lire et commenter