Le journal de bord du Vendée Globe : plus rapide, Alex Thomson grignote son retard sur Armel Le Cléac’h

VENDEE GLOBE

VOILE - Partis des Sables d’Olonne le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce dimanche, Alex Thomson refait petit à petit son retard sur Armel Le Cléac’h tandis que trois skippers ont passé le réveillon de Noël ensemble.

Thomson refait progressivement son retard sur Le Cléac’h

Si Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) tient toujours les commandes de ce Vendée Globe, Alex Thomson (Hugo Boss) lui livre un sacré duel pour avoir le leadership de la course. Entre samedi et dimanche, le Britannique a encore grappillé du temps sur le Français. En imprimant un rythme élevé, il a parcouru 447 milles en 24 heures, lui permettant de pointer à 454,9 milles de Le Cléac’h au dernier pointage de midi ce dimanche. Pour mesurer le rythme imprimé par Thomson - qui a franchi, à son tour, le cap Horn- , il suffit de jeter un coup d’œil à l’écart entre les deux hommes de tête, ce samedi à la même heure, qui était de 702,4 milles.

Lire aussi

Un Noël à trois pour entrer dans le Pacifique

En faisant la course autour du monde sans escale, les chances de passer le réveillon du 24 décembre seul sur son bateau étaient élevées. Et pourtant, trois skippers se sont retrouvés côte à côte. On avait vu, ce samedi, les images d’Eric Bellion (CommeUnSeulHomme) et Alan Roura (La Fabrique) à la même hauteur avant de chanter "petit papa Noël." Ils ont ensuite été rejoints par Enda O’Coineen, (Kilcullen Voyager-Team Ireland), qui va entrer avec ses deux comparses dans le Pacifique. "C’est le plus beau Noël de ma vie d’avoir ces trois IMOCA du Vendée Globe aussi proches", s’enthousiasmait Bellion. 

En vidéo

Vendée Globe: Alan Roura et Eric Bellion se retrouvent en mer et entonnent "petit papa Noël"

Le classement ce dimanche à 12 heures :

Voir aussi

Et aussi

Lire et commenter