Le journal de bord du Vendée Globe : Thomson continue de mettre la pression sur Le Cléac'h

Le journal de bord du Vendée Globe : Thomson continue de mettre la pression sur Le Cléac'h
VENDEE GLOBE
DirectLCI
VOILE – Partis de Vendée le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce lundi, Alex Thomson s’est grandement rapproché d’Armel Le Cléac’h, qui ne compte plus que 70 milles d’avance sur son dauphin à moins de quatre jours de l’arrivée.

Thomson colle aux basques de Le Cléac’h

La fin de ce tour du monde à la voile s’annonce tout simplement haletante. Situés à moins de 1000 milles de l’arrivée, prévue jeudi selon les organisateurs, Armel Le Cléac’h et Alex Thomson n’arrivent toujours pas à se départager. Pis, le skipper d’Hugo Boss continue de mettre une énorme pression sur le leader de la flotte, qui ne compte plus que 71 milles d’avance ce lundi matin au pointage de 5 heures. En l’espace de onze heures, le Gallois a réussi à grappiller quinze milles sur le skipper de Banque Populaire, pourtant lancé à pleine vitesse (plus de 20 nœuds de moyenne). Sur les dernières 24 heures, Le Cléac'h a fait tomber 498 milles mais Alex Thomson a fait mieux avec 527 milles ! C’est presque autant que sa fameuse journée "quasi record" à 535 milles du 19 novembre 2016. Alex Thomson pourrait continuer de revenir sur Armel Le Cléac'h au moins jusqu'à Ouessant où le sprint final pourrait se faire avec un faible handicap pour le Gallois - les dernières simulations donnant une trentaine de milles d'écart seulement à la pointe de Bretagne. Suspense garanti.

En vidéo

Vendée Globe - Paroles de solitaires du 14 janvier 2017 : Le Cléac'h, "une vraie machine à gagner"

Amedeo et Boissières au Cap Horn

Si le passage du Cap Horn est de l’histoire ancienne pour les deux monstres cités précédemment, la seconde partie de la flotte y arrive au compte-goutte. C’est notamment le cas de Fabrice Amedo (Newrest-Matmut) qui vient à son tour de regagner l’Océan Atlantique après 70 jours de course et qui devrait être imité au cours de la matinée par Arnaud Boissières (La Mie Câline). Viendront ensuite les deux autres membres du groupe des quatre, à savoir Alan Roura (La Fabrique) puis Rich Wilson (Great American IV). A 6h15 ce lundi matin, le skipper suisse était à 140 milles du Horn et l'Américain à 225 milles. Ils devront être prudents dans la nuit de lundi à mardi, des vents de 35 nœuds étant prévus sur zone pour leur retour dans l'Atlantique.

Le classement à 5 heures :

 1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII) à 999 milles de l'arrivée

 2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 71,78 milles du premier

 3. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 772,12

 4. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 1.356,02

 5. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1.638,45

 6. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 1.651,98

 7. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée) à 2.840,91

 8. Nandor Fa (HUN/Spirit of Hungary) à 4.351,29

 9. Eric Bellion (FRA/CommeUnSeulHomme) à 4.894,88

10. Conrad Colman (NZL/Foresight Natural Energy) à 5.037,53

Plus d'articles

Lire et commenter