Le journal du Vendée Globe : Thomson toujours plus proche de Le Cléac'h

VENDEE GLOBE

VOILE - Partis des Sables d’Olonne le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce lundi, Alex Thomson (Hugo Boss) gagne du terrain sur Armel Le Cléac'h (Banque Populaire). Le duel continue entre le skipper britannique de Hugo Boss qui ne comptait plus que 418milles de retard sur celui de Banque Populaire alors que près de 500 milles les séparaient 24 heures plus tôt.

Une journée de mer entre le leader et son dauphin

Alex Thomson a doublé le Cap Horn dimanche avec 48 heures de retard sur Le Cléac'h, mais c'est désormais l'équivalent d'une journée de mer qui sépare les deux concurrents en cette fin de 50e jour de course. Le Français a choisi de contourner les Malouines par l'Est tandis que le Britannique a opté pour l'Ouest. Ce lundi et mardi, ils devraient bénéficier de la même dépression, selon les organisateurs qui prédisent en revanche une météo beaucoup plus capricieuse pour la suite de la course. En effet, ils n'auront que "très peu de vent devant leurs étraves dans la remontée de l'Atlantique sud", en particulier le long des côtes sud-américaines. C'est pourquoi, la solution de passer plus à l'Est semble la meilleure option, mais la zone d'exclusion antarctique empêche Le Cléac'h, qui sort ce lundi des cinquantièmes hurlants (nom attribué aux latitudes situées entre le 50e et 60e parallèle dans la zone de l'océan Austral, proche de l'Antarctique) de toucher les bons vents.

Bayou approche le Cap Horn

Troisième de la course, Jérémie Beyou termine sa traversée du Pacifique mais n'a pas encore franchi le Cap Horn. D'après les organisateurs du Vendée Globe, il devrait entrer dans l'Atlantique mardi en milieu de journée. Alors que les premiers en sortent, beaucoup plus loin 6 concurrents vont faire leur entrée dans l'océan Pacifique lundi en doublant la longitude de South East Cape à l'aplomb de la Tasmanie : Arnaud Boissière (La mie Câline, 10e), Enda O'Coineen (Kilcullen Team Ireland, 11e), Eric Bellion (CommeUnSeulHomme, 12e), Alan Roura (La Fabrique, 13e), Rich Wilson (Great American IV, 14e), Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut, 15e). Toujours dernier, Sébastien Destremeau (TechnoFirst-faceOcean) navigue encore dans l'océan Indien et n'a pas encore doublé le cap Leeuwin, sur la côte sud-ouest de l'Australie.

Ravitaillé par un cargo en pleine mer

Hors course, Stéphane Le Diraison a été ravitaillé en pleine mer par un cargo qui lui a fourni 200 litre de gasoil afin de rejoindre "sereinement" l'Australie où il est attendu, à Portland, dans la soirée, selon l'organisation. Son bateau Compagnie du lit-Boulogne Billancourt est sous gréement de fortune depuis son démâtage en plein Indien et son abandon le 19 décembre.

Le classement à midi

En vidéo

Vendée Globe - Paroles de solitaires du 25 décembre : Alan Roura et Eric Bellion se retrouvent pour Noël !

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter