Le journal du Vendée Globe : Armel Le Cléac'h, c'est un mois dans la peau du leader et l'arrivée qui approche

VENDEE GLOBE

VOILE – Partis des Sables d’Olonne le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce lundi, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) poursuit sa marche en avant, même si son poursuivant Alex Thomson (Hugo Boss) continue de bien résister.

Le Cléac'h, en avant toute !

Un mois que ça dure. Même si le skipper français s'est fait une petite frayeur la semaine dernière alors qu'il était bloqué plusieurs jours dans une bulle sans vent, voilà maintenant un mois qu'il mène ce Vendée Globe. Et après 57 jours en mer et 81 % du parcours avalé, on voit mal désormais comment Armel Le Cléac'h, qui sérieusement remis la marche avant, pourrait ne pas franchir la ligne d'arrivée en vainqueur aux Sables-d'Olonne, dans 4.600 milles. Car même si Alex Thomson, quand même un temps revenu à 50 milles du leader, en a repris 14 sur Le Cléac'h ces dernières heures, le Gallois comptait tout de même 168 milles de retard, au pointage de 5 heures. S'il poursuit à ce rythme, Le Cléac'h devrait gagner la Vendée sous 15 jours et donc pulvériser le record de la course (78 j 2 h 16 min 40 s, le 27 janvier 2013 par François Gabart).

En vidéo

Vendée Globe - Paroles de solitaire du 1er janvier : affronter la nuit, un défi pour les skippers

Derrière, ça se bagarre toujours

A plus de 870 milles de la tête de course, Jérémie Beyou (Maître CoQ) est toujours très solidement installé sur la 3e marche du podium virtuel, un peu plus de 720 milles devant le StMichel-Virbac de Jean-Pierre Dick. Ce dernier ayant bien négocié une énième dépression et reprenant de la vitesse, 400 milles dans le Nord-Est des Malouines. 150 milles plus Nord (75 milles en termes de distance au but), l'inséparable duo Yann Eliès et Jean Le Cam, poursuit son mano a mano dans un mouchoir de poche. Les skippers de Quéguiner-Leucémie Espoir et Finistère Mer Vent se livrant une bagarre de chiffonniers pour la 5e place, avec un Eliès ce lundi matin (15 milles) mais Le Cam vient d'empanner dans son sillage. A noter que l'Irlandais Enda O’Coineen (Kilcullen Voyager-Team Ireland), qui a démâté dimanche alors qu'il était classé 15e, a officialisé son abandon et tente maintenant de rallier la Nouvelle-Zélande.

Le classement à 5 heures

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter