Vendée Globe : ça y est, Didac Costa est enfin reparti !

VENDEE GLOBE
VOILE - Obligé de faire demi-tour, quelques heures seulement après le grand départ de ce tour du monde en solitaire (sans escale ni assistance) à cause d'une avarie, le skipper espagnol réparait depuis son bateau (One Planet One Ocean). Mais ce jeudi, à 12 h 30 précise, Didac Costa a enfin pu quitter les Sables-d'Olonnes pour reprendre la mer.

On commençait un peu à désespérer. Victime d’une voie d'eau sur son voilier, qui a notamment endommagé son moteur censé alimenter toute l'électronique embarquée sur son Imoca, Didac Costa avait encore un peu de temps pour relancer son Vendée Globe. Mais le navigateur commençait à voir s'approcher dangereusement cette dead line de 10 jours imposée par l'organisation (sous peine de disqualification), lui qui, après avoir regagné les Sables-d’Olonne le 6 novembre dernier, espérait reprendre le large mardi.

En vidéo

Vendée Globe : victime d'un "problème technique", Didac Costa fait déjà demi-tour !

770 milles de retard sur son plus proche concurrent

Résultat, entre les complications de réparation et un fort vent qui a soufflé dans le golfe de Gascogne, le malchanceux a dû attendre jeudi pour remettre les voiles. Une bonne nouvelle pour celui qui a donc pris 56 heures de retard et qui est maintenant séparé de 1.134 milles avec la tête de flotte. Costa se trouve donc à 770 milles de son concurrent le plus proche, Sébastien Destremau (TecnoFirst-faceOcean) qui est actuellement 28e de la course. Mais au moins, il est parti.

Lire aussi

Et aussi

Lire et commenter