Vendée Globe : le calme avant la tempête pour la tête de course

Vendée Globe : le calme avant la tempête pour la tête de course

VOILE – Partis des Sables d’Olonne le 6 novembre, les skippers sont embarqués pour un tour du monde à la voile en solitaire, sans escale et sans assistance. Ce dimanche, Armel Le Cléac’h continue de maintenir son avance en tête de course sur Alex Thomson, les deux skippers venant de passer une grosse dépression avant d'en retrouver une autre dans quelques heures.

Le Cléac'h imperturbable

Dans un océan Pacifique qui commence enfin à s'apaiser sous la Nouvelle-Zélande, Armel Le Cléac'h poursuit sa domination sur la course. Rapide malgré la grosse dépression et une mer dure à négocier ces derniers jours, le skipper de Banque Populaire a même creusé un peu l'écart (94,79 milles d'avance) sur son poursuivant Alex Thomson (Hugo Boss), avant de le voir revenir ces dernières heures. Le bref répit qui s'annonce devrait quand même permettre aux deux hommes de reprendre un peu de force, avant d'à nouveau affronter les éléments. Car en fin de journée, Le Cléac'h et Thomson vont encore croiser un centre dépressionnaire qui arrive de l'île Chatham.

Derrière, ça secoue

Si les leaders ont donc dépassé une grosse zone dépressionnaire, le gros des troupes, emmené par Paul Meilhat (3e sur SMA) et Jérémie Beyout (4e sur Maître Coq) mais qui sont tout de même à plus de 1.300 milles de Le Cléac'h, est en plein dedans. Donc ça souffre un peu, d'autant que pour ne pas laisser encore plus filer la tête de course, il faut suivre, même péniblement, le rythme imposé. "Je passe pas mal de temps à la table à cartes pour anticiper les journées qui viennent, explique d'ailleurs Jean-Pierre Dick (6e sur StMichel-Virbac). Dans trois à quatre jours, je suis un peu inquiet pour le passage sous la Nouvelle-Zélande parce qu'il y a une grosse dépression qui sera sur notre route. Les modèles ne sont pas encore très clairs, mais ils prévoient du gros temps avec 45 à 50 nœuds fichier : on est dans une situation compliquée parce qu'il y a le 'mur des glaces' qui nous bloque un peu dans le Sud". Pas simple.

Le classement à midi

En vidéo

Vendée Globe - Parole de solitaire du 11 décembre : seuls en mer, les skippers s'enjaillent

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

    EN DIRECT - Covid-19 : 10 millions de Français ont fait leur dose de rappel, selon Olivier Véran

    Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

    VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait fuir des milliers d'habitants de Java paniqués

    Saône-et-Loire : une adolescente meurt électrocutée avec le chargeur de son téléphone portable

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.