Vendée Globe : 5 choses à savoir sur Armel Le Cléac’h

VENDEE GLOBE

VOILE – Qui est Armel Le Cléac’h, vainqueur plein de panache du Vendée Globe 2016-17 ? Focus en cinq points sur un drôle de bonhomme, qui a la mer chevillé au corps.

Armel Le Cléac’h est un homme qui cultive son jardin secret. Le vainqueur record du Vendée Globe 2016-17 fuit les médias autant qu’il le peut et refuse la plupart des séances photos, toutes quand elles doivent se tenir à son domicile. À peine sait-on qu’il est le papa de deux enfants, Louis (9 ans) et Edgar (5 ans), et que sa femme, Aurélie, issue d’une famille de marins, est son team manager, tout en gérant ses affaires. Concernant l’homme et le skipper, voici cinq détails plus parlants que d’autres.

C’est (enfin c'était) le Poulidor du Vendée Globe

"C'est tellement important pour lui de remporter enfin le Vendée. C’est son Graal", insiste son kiné et ami proche, Gildas Coadou, dans le JDD. Et pour cause : après s’être hissé sur le podium de ce tour du monde en solitaire, sans escale et sans assistance, pour sa première participation, en 2008, Armel Le Cléac’h a terminé deuxième des deux dernières éditions, manquant la victoire d’un cheveu (trois heures sur 78 jours de course !) en 2013. C’est peu dire que la 1ère place était devenue, à 39 ans, une obsession chez lui. 

Il a un drôle de surnom

On ne sait pas exactement d’où cela vient, mais "le Chacal" est son appellation quasi officielle dans le milieu de la voile. Une métaphore animalière censée souligner sa hargne, sa capacité à déchiqueter l’adversaire sans lâcher jamais le moindre mètre. Sauf que cela fait tiquer ceux qui ont croisé l’homme, absolument délicieux, sur la terre ferme (quand on lui met pas un micro sous le nez. "Le type chaleureux et bien dans ses baskets se transforme en une vraie teigne, décrit un ancien équipier à Libération. Il te gueule dessus, te rudoie. Et dès la régate finie, il s’excuse et ça s’inverse à nouveau"

Enfant, il espionnait les skippers

La première fois qu’Armel Le Cléac’h a franchi le Cap Horn dans un Vendée, en 2008, il dira : "Je l’ai fait pour mon père, qui m’a appris la voile." Dentiste de profession, le paternel emmenait, tous les 14 juillets, sa petite famille (sa femme et les trois enfants) en croisière jusqu’aux Scilly, archipel anglais dans la Manche. C’est là que naît la fibre chez Armel, qui surprend  sur la radio de bord les échanges entre les concurrents de la course en solitaire du Figaro. Suivront les premières compétitions en Optimist à l’âge de 9 ans, avant qu’il n’intègre le Centre Nautique de Saint-Pol-de-Léon, puis ne passe au 420 et... au Figaro.

Il gagne bien sa vie, mais…

Aussi secret concernant ses émoluments que sur n’importe quel sujet ayant trait à sa vie privée, Armel Le Cléac’h n’a cependant pas pu complètement les cacher. Dans le livre Vendée Globe, les aventuriers du Grand Sud (Hugo), on apprend ainsi qu’il gagne entre 7000 et 8000 euros par mois (en comptant ses revenus de sponsoring). Cependant, il n’hésite pas à taxer les organisateurs du Vendée Globe de radinerie. Car il faut savoir que le vainqueur du Vendée Globe touche 160.000 euros... soit ce que gagne un tennisman éliminé en 8es de finale à Roland-Garros.

Il est chrétien… et matheux

Armel Le Cléac’h est né et a grandi dans le Finistère, à Saint-Pol-de-Léon, ancienne cité épiscopale, et capitale historique de l'évêché de Léon, qui compte trois clochers. Il a passé une grande partie de sa scolarité au lycée privé catholique Notre-Dame du Kreisker, collé à la chapelle du même nom. Un établissement qui séparait alors les filles et les garçons. Il a fait sa communion solennelle, s’est marié à l’église et a baptisé ses enfants. On pourrait donc croire que le marin perçoit la mer à travers le prisme de la mystique. Il n’en est rien. Au contraire, chez ce croyant, la navigation est on ne peut plus cartésienne. En effet, on parle là d’un pur matheux, titulaire d’un BAC S et d’un DUT mesures physiques, qui a fini, comme tant d’autres marins, ingénieur. Il faut bien ça pour dialoguer d’égal à égal avec les architectes et diriger une équipe de techniciens.

Et aussi

Lire et commenter