Vendée Globe - Paroles de solitaires du 8 janvier 2017 : Passer le cap Horn, ça fait quoi?

VENDEE GLOBE

VENDÉE GLOBE - Le Cap Horn enfin derrière eux, les skippers ont entamé la remontée de l'Atlantique. Pourtant, mieux vaut contenir sa joie et son envie de rentrer le plus vite possible à la maison. Une avarie est vite arrivée et "le risque est de se faire cueillir à froid" observe Fabrice Amédéo. D'autant que le matériel est dégradé. "Même le skipper" ajoute Eric Bellion.

Avec "Vendée Globe, paroles de solitaires", suivez au plus près le parcours des skippers engagés dans cette folle course autour du monde en solitaire et sans escale. Une flotte de 29 skippers de dix nationalités différentes, composée de sportifs de haut niveau et d'aventuriers, se mesure à cette course que l’on surnomme l’Everest des mers. Objectif : être le plus rapide à parcourir les 21.638 milles (40.075 km) qui les ramèneront aux Sables-d’Olonne aux alentours du 20 janvier 2017.

Lire et commenter