Dormir à deux pendant la canicule, un enfer pour de nombreux couples

Vie de couple

Toute L'info sur

Canicule : la France face à une vague de chaleur exceptionnelle

HOT - Pas facile de dormir à deux quand le thermomètre frise les 25°C la nuit... à en croire une étude réalisée par OpinionWay pour Climsom, le spécialiste du bien-être par la thermothérapie, publiée ce mardi. Ainsi, près d'un Français sur deux se déclare gêné par la proximité de son conjoint quand il fait très chaud et ils sont 39% à être prêts à faire lit à part pour mieux dormir !

L'été sera chaud, à n'en pas douter, mais pas forcément pour tous les couples. Bien sûr, on se réjouit à l'idée de retrouver tous les petits plaisirs de la saison : tenues légères, pique-niques et douceurs glacées, mais quand les températures grimpent inexorablement, ne laissant aucun répit du matin au soir, cela ne veut pas toujours dire libido au top. Loin s'en faut. La faute à nos mécanismes d'auto-thermorégulation - permettant de maintenir la température du corps à 37°C - qui se perturbent en cas de chaleur excessive affectant notre équilibre général.

Ainsi, selon une étude publiée ce mardi par OpinonWay pour Climsom, le spécialiste du bien-être par la thermothérapie, en tête des inconforts ressentis, il y a les problèmes de sudation excessive (pour 63% des sondés), les troubles du sommeil (60%) et la sensation de fatigue (59%). Et cela se répercute bien évidemment sous les draps. 

Les femmes plus sensibles que les hommes

Répercussion directe du manque de sommeil profond et de trop nombreux micro-réveils, les troubles de la libido toucheraient ainsi 47% des Français l'été, avec un impact plus important sur les femmes que sur les hommes (50% contre 42%). La peau moite sous l'effet de la transpiration rendant les contacts physiques moins agréables, nous serions ainsi 46% à être gênés par la proximité de notre conjoint(e) la nuit, avec une large sur-représentation des femmes (56%) par rapport aux hommes (36%). 

Autre effet négatif de la chaleur exacerbé par des nuits perturbées, près de 4 Français sur 10, moins patients et plus irritables, se disent affectés par des troubles de l'humeur (37%) avec un impact sur la vie de couple (37%) et la vie de famille (30%). Des résultats qui tendent à conforter une étude menée par des chercheurs des universités de Princeton et de Berkeley sur les changements climatiques faisant état de la corrélation entre fortes chaleurs et agressivité.

Lire aussi

Faire lit à part ou dormir par terre ?

Le lit en période estivale serait donc la cause de bien des maux. Toujours selon l'étude OpinionWay, 66% des Français ont ainsi l'impression qu'entre draps, couverture et matelas, ils emmagasinent un trop-plein de chaleur, responsable de leur inconfort. Pourtant, même dans ces conditions, 65% se déclarent dans l'incapacité de dormir en étant découverts. Pour retrouver un peu de fraîcheur, nous sommes 65% à retourner régulièrement notre oreiller et 52% à trouver son contact désagréable sous l'effet de l'humidité due à la transpiration.

 

Alors quelles solutions pour bien dormir tout au long de la nuit - et par la même occasion retrouver une vie de couple apaisée ? Même si la majorité des Français opte pour des solutions traditionnelles pour tenter de se rafraîchir, comme aérer la chambre aux heures les plus fraîches (89%), utiliser une climatisation (74%) ou dormir nu (67%), 39% des sondés sont prêts à prendre des mesures radicales, comme faire lit à part, une décision à majorité féminine (44% de sexe féminin contre 35% de sexe masculin), ou fuir leur lit pour dormir sur le canapé (18%) ou par terre (16%). 

Etude OpinionWay pour Climsom réalisée sur la base d'un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter