Cinq choses que vous ignorez sans doute sur le vagin

Vie de couple
DirectLCI
SURPRISES SURPRISES - Le docteur Patrick Papazian propose dans le livre "Chouchoutez votre vagin", dont il est co-auteur, un guide sur cet organe sexuel encore trop méconnu, voire sous-estimé. Auto-défense, objet de complexe, forme... il pointe cinq de ses caractéristiques méconnues et les explique.

Non, il n'y a pas que le clitoris dans la vie... Le docteur Patrick Papazian signe avec la journaliste Caroline Michel "Chouchoutez votre vagin"*. Sorti le 15 mai, ce guide sans tabou livre des conseils à destination des femmes pour prendre soin de leur appareil génital au quotidien. Il aide à adopter les bons réflexes pour éviter les dysfonctionnements gynécologiques et remédier aux troubles. Mais pas seulement : sexualité, menstruation, contraception, hygiène, épilation, complexe du "sexe moche", etc. Tous les sujets sont ouvertement abordés sans chichi. 


A l'occasion de la sortie de cet éloge du vagin, nous avons demandé au docteur-auteur du livre cinq choses que nous ignorons tous (ou presque) sur cet organe sexuel. 

"Le vagin est autonettoyant et pratique l’auto-défense"

L’œil du docteur : "Abrités et nourris par la muqueuse vaginale, les milliards de lactobacilles du microbiote vaginal forment un tapis roulant sur lequel "glissent" littéralement les microbes hostiles, ceux responsables de mycoses ou d’infections bactériennes. Ils entretiennent une atmosphère acide rendant le vagin peu ragoûtant pour ces envahisseurs, et sécrètent de véritables "antibiotiques" ciblés contre ceux-ci. L’hygiène excessive détruit ces gardes du corps, et c’est la porte ouverte aux mycoses, vaginoses, et autres sinistroses vaginales… Il faut se laver le corps une fois par jour avec un produit adapté (savon au pH neutre ou acide) et, pour le vagin, laisser la fonction auto-nettoyante faire son travail !"

"Le vagin est complexé"

L’œil du docteur  : "Les hommes ont une longueur d’avance (sans mauvais jeu de mots) en matière de complexe sexuel. Néanmoins, les femmes commencent à les rattraper : certaines femmes trouvent leur vagin trop large (rappelez-vous Maïwenn dans le film "Mon Roi"), trop serré, ou leurs petites lèvres trop visibles, et n’hésitent plus à avoir recours à la chirurgie. En 2017, plus de 138.000 labioplasties (réduction des petites lèvres) et pas moins de 68.000 vaginoplasties (resserrement du vagin) ont été recensées dans le monde. Et cela ne cesse d’augmenter..."

"Le vagin change de forme et de taille"

L’œil du docteur : "Sous l’effet d’une excitation sexuelle, le vagin se lubrifie, certes, mais joue aussi les contorsionnistes. Le canal vaginal s’allonge et perd ses replis (comme un accordéon !), le tiers inférieur du vagin se resserre (on appelle ce phénomène "plate-forme orgasmique", tout un programme…), les deux tiers supérieurs du vagin ont tendance à s’élargir, ce qui donne à l’ensemble un aspect de poire à l’envers. On est loin d’un vagin passif qui attend que le travail soit fait par un autre !"

"Le vagin rêve"

L’œil du docteur : "Les érections des hommes pendant certaines phases du sommeil, tout le monde connait (ou presque). Mais sans doute ignorez-vous que les femmes aussi ont des manifestations particulières au niveau du vagin pendant le sommeil ! Afflux de sang dans la muqueuse vaginale, lubrification, parfois même orgasmes nocturnes qu’aurait expérimentés une femme sur trois pendant son sommeil. Ces phénomènes contribueraient à entretenir une bonne oxygénation et "trophicité" (c’est à dire nutrition) des tissus et sont indépendants du contenu des rêves, qui ne sont pas forcément érotiques !"

"Le vagin soigne"

L’œil du docteur : "Les suppositoires, vous connaissez… mais saviez-vous que l’introduction de substances pharmacologiquement actives dans le vagin permet d’avoir une action sur le corps en général en limitant leur passage par le foie ? Par exemple, les hormones contraceptives délivrées par un anneau inséré dans le vagin."


* "Chouchoutez votre vagin" (240 pages, 14,95 euros), par le médecin sexologue Patrick Papazian et la journaliste Caroline Michel.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter