Tâches ménagères : pourquoi il est important que tout le monde s’y mette (même les enfants)

Tâches ménagères : pourquoi il est important que tout le monde s’y mette (même les enfants)
Partage des tâches

SOCIÉTÉ - Malgré l’évolution des mentalités, la transmission des stéréotypes continue. Les enfants estiment que c’est leur mère qui gère les tâches ménagères à la maison. Voici pourquoi il est important de casser les codes.

Il est loin le temps où les femmes faisaient la vaisselle, le lavage, le repassage, les machines à laver et s’occupaient des enfants pendant que les hommes travaillaient. L’évolution de la société est indéniable. Les femmes, aussi, ramènent un salaire à la maison. Et s’il est clair que les hommes sont conscients qu’ils doivent mettre la main à la pâte, les clichés ont la vie dure, même chez la jeune génération. Selon une nouvelle étude réalisée par Ipsos pour Ariel*, 60 % des enfants âgés de 8 à 16 ans dressent le constat que c’est leur mère qui, à la maison fait globalement le plus de choses. Un constat inquiétant qui montre qu’il reste encore du chemin à parcourir…

Mais alors, pourquoi est-il si important que tout le monde se mette aux tâches ménagères ? Il s’agit, avant tout, de conserver un équilibre dans le foyer. Il n’est pas logique que ce soit toujours les mêmes personnes qui triment et réalisent les tâches ingrates. Le risque, en effet, est de créer une certaine amertume qui peut se transformer en reproches et en rancœur dans le futur. C’est aussi, un bon moyen, d’éviter qu’une personne dans le foyer soit acculée par la "charge mentale", source de stress et de fatigue. 

Lire aussi

Pour Marie-Laure Monneret, coach experte du sujet, c’est aussi permettre à chacun de trouver sa place au sein du foyer. "Le risque, quand on n’est pas confronté à la réalité du quotidien, c’est que l’on se sente exclu. C’est dans ces moments-là, en effet, que l’on peut créer du lien avec les enfants". Et d’ajouter :"Le ciment de la famille, c’est de passer du temps ensemble, d’avoir des projets communs. Faire tourner la maison tous ensemble peut faire partie de ces projets". 

Créer une rupture avec ce phénomène de transmission

Partager les tâches au quotidien, c’est aussi faire preuve de respect. Cela montre que l’on tient à l’autre et que l’on est prêt à faire des efforts pour que tout le monde se sente épanoui. Il est important que, dans un couple, dans une famille, tout le monde participe au même titre à la vie de la maison. Sinon, il s’instaure une sorte de hiérarchie qui n’est bénéfique à personne. 

C’est aussi un moyen de responsabiliser chaque membre de la famille, mais aussi de créer de l’échange et de la complicité. Mais aussi et surtout de transmettre un nouveau modèle et des nouvelles valeurs aux générations futures. Plus cela deviendra naturel, moins il y aura de stéréotypes. Une sensibilisation forte sur cette question dès le plus jeune âge, prônant un discours égalitaire entre les sexes, permettrait une rupture avec ce phénomène de transmission. 

*Etude Ipsos "Partage des tâches ménagères et transmission : regards croisés Enfants-Parents » pour Ariel (P&G). Enquête réalisée en ligne du 20 au 26 août 2019 auprès de 500 enfants âgés de 8 à 16 ans, et du 19 au 24 août auprès de 500 parents d’enfants de 8 à 16 ans, selon la méthode des quotas.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter