Un couple meurt à quelques heures d'intervalle après 71 ans de mariage : l’étonnant syndrome du cœur brisé

Vie de couple

INSÉPARABLES - En fin de semaine dernière, un couple d'Américains mariés depuis plus 71 ans est mort le même jour, à quelques heures d'intervalle. Un phénomène qui porte un nom : le "syndrome du cœur brisé", qui fascine celles et ceux qui veulent croire en l'amour éternel façon Tristan et Iseut.

A l’heure des rencontres éphémères et des romances illusoires, savoir que des couples ne connaissent pas l’érosion des sentiments réchauffe les cœurs. La belle histoire de Herbert DeLaigle, 94 ans, et de Marilyn Frances DeLaigle, de 88 ans, prouve que le temps n’a pas (toujours) de prise sur l'amour : après 71 ans de mariage, ces deux Américains sont décédés le même jour, soit vendredi dernier... à seulement 12 heures d'écart.

C’est le site CNN qui retrace l’histoire de ce couple d’une incroyable longévité. Leur idylle avait commencé il y a 72 ans. En 2018, Herbert DeLaigle déclarait au sujet de sa femme dans une interview accordée à WRDW / WAGT : "Je la voyais entrer, sortir et entrer, et j'avais les yeux rivés sur elle. Et puis j'ai finalement eu le courage de lui demander si elle sortirait avec moi un jour ou l'autre." Leur premier rendez-vous a eu lieu dans une salle de cinéma. Un an plus tard, il lui demandait d'être sa femme pour construire le film de leur vie. Le couple laisse endeuillés six enfants, 16 petits-enfants, 25 arrière-petits-enfants et trois arrière-arrière-petits-enfants.

Voir aussi

Syndrome du cœur brisé

Mourir d'un cœur brisé après le décès d'un être cher n'arrive pas que dans les mythes littéraires à la Tristan et Iseut où, souvenez-vous, le chevalier et la princesse se laissent mourir de chagrin (ils finissent enterrés tous les deux ensemble dans une chapelle avant que les deux plantes ayant poussé sur leur tombe s'entrelacent pour les lier à jamais). Les médias rapportent régulièrement des histoires similaires à celle de Herbert et Marylin. C’est aussi ce qui s’est passé, dans un autre registre, pour l'actrice Debbie Reynolds, morte en décembre 2016, à 84 ans, un jour après la disparition tragique de sa fille Carrie Fisher, décédée à 60 ans. 

Ce phénomène repéré pour la première fois par des chercheurs japonais il y a plus de vingt ans porte un nom : la cardiomyopathie dite de Tako-Tsubo, ou syndrome du cœur brisé, qui affecte de façon temporaire la capacité du cœur à pomper efficacement. Quand cela arrive, la personne sous le choc d'une terrible nouvelle subit les mêmes symptômes que ceux d'une crise cardiaque, y compris les douleurs dans la poitrine et les difficultés à respirer. Un syndrome dans lequel on meurt foudroyé par le chagrin. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter