Il vous possède peut-être déjà… Que savez-vous du "démon de midi" ?

Vie de couple

FOREVER YOUNG - On entend souvent parler du "démon de midi", cette expression un peu désuète qui désigne la crise de la quarantaine par laquelle chacun serait censé passer. Qu'est-ce que c'est au juste ? Ce phénomène touche-t-il seulement les hommes, à qui l'expression renvoie ? Un sexologue nous répond.

Tout plaquer pour tout recommencer à zéro. C'est le principe du "démon de midi", référence à ce moment de la journée où le soleil est au zénith et métaphore de cet âge d’or de l’homme mature, en pleine possession de ses moyens (environ 45 ans). Les démons du doute et de la tentation viennent alors lui susurrer à l’oreille qu’il est temps de rompre avec sa vie antérieure, routinière, sans surprise. Quitte à abandonner femme et enfants, voire à briser ses liens familiaux et professionnels dans certains cas. Bref, un âge de l'entre-deux, où l'on veut renaître, avant qu'il ne soit trop tard. Et le terme de renaissance n'est pas anodin... 

Pour le sexologue Sébastien Garnero, joint par LCI, il s'agit réellement d'une "quête de jouvence" : "Une forme de pulsion qui pousse la personne à vouloir vérifier son potentiel de séduction et l’éprouver avec une partenaire plus jeune, dans une demande de réassurance narcissique. Un état qui s’accompagne d’une forme d’excitation psychique, d’euphorie amoureuse, dans lequel il questionne son désir face au temps et prend brutalement conscience de sa finitude. Succomber au démon de midi est alors la solution trouvée pour combler l’angoisse." 

Lire aussi

Une crise d'adolescence à l'âge adulte

Quels peuvent être les éléments déclencheurs ? "L'inexorable décrépitude du corps peut expliquer la naissance du démon en soi, révélant certaines limites et imperfections, comme une baisse de la libido et des problèmes érectiles plus fréquents. Mais il y a aussi des éléments extérieurs comme les deuils, les accidents, les incidents, les maladies, les licenciements, les promotions, les changements professionnels... ou encore l’effet de rencontre d’une maîtresse plus jeune qui valorise et 'narcissise' face aux reproches de la femme actuelle, associée au passé ou à un futur tout tracé qui le confronte au vieillissement et à la mortalité." 

On peut d'ailleurs voir dans cette rupture avec le passé une dimension symbolique : "Quand le démon de midi se manifeste, les interdits ne tiennent plus, comme une forme de meurtre symbolique du père. Le démon laisse entendre à l’homme que son rêve d’immortalité peut se concrétiser au travers d’une jeunesse retrouvée en se liant à une jeune maîtresse, et en rejetant sa femme qui représente celle qui le renvoie au temps qui passe et le rappelle à ses fonctions de père, de mari..."

Il y a soudain une urgence à se sentir vivant, à exister pleinement sur le plan affectif et sexuel où tout semble encore possible, alors que sur les autres plans, les choses sont déjà bien avancées.- Sébastien Garnero, sexologue

Dans cette façon de larguer les amarres et se vivre libre sans avoir à rendre de compte, le sexologue voit une insouciance pouvant s’apparenter à une forme de crise d’adolescence à l’âge adulte : "La carrière professionnelle est en partie faite, les enfants sont déjà grands, adolescents ou jeunes adultes en partance, et le couple amoureux est souvent rentré en phase d’hibernation. De tous ces événements, il ne reste plus qu’un couple parental souvent partenaire de vie, sans projet amoureux, avec une sexualité devenue souvent sporadique voire quasi inexistante. Il y a soudain une urgence à se sentir vivant, à exister pleinement, notamment sur le plan affectif et sexuel où tout semble encore possible, alors que sur les autres plans, les choses sont déjà bien avancées." 

Et, au quotidien, ça se manifeste comment ? "L'attitude de l'homme atteint du démon de midi consiste à emprunter les codes vestimentaires, musicaux, de sortie les plus tendances et branchés du moment, tel un sujet en quête d’une nouvelle reconnaissance sociale plus conforme à ce qu’il ressent au fond de lui."

Lire aussi

Accident de parcours dans un couple distancié

Surprise, le "démon de midi" version femme existe aussi : moins fréquente que chez les hommes, "cette quête de féminité a souvent lieu lors de la survenue de la ménopause, de l’arrêt des règles, de l’infertilité, et des changements physiques inhérents à cette étape de la vie", estime le sexologue. "C'est comme s’il fallait faire vite dans cette phase crépusculaire d’un désir amoureux et d’un potentiel de séduction qui pourrait s’éteindre avec la survenue de la ménopause. Il peut y avoir aussi cette impression que bientôt, le rôle de mère  sur-investi depuis de nombreuses années tend à disparaître avec l’adolescence de ses enfants, voire avec le "syndrome du nid vide" (départ du foyer des enfants). Il suffit alors que le couple marital se soit éloigné pour que le processus se mette en marche." Un phénomène qu'il ne faut pas rapprocher de celui des "femmes cougars", un avatar du démon de midi relativement marginal dans les faits par rapport à sa médiatisation.

Que ce soit pour l'homme ou pour la femme, le sexologue voit par ailleurs dans ce phénomène "une lutte contra-dépressive au sein d'une société qui prône bien souvent des injonctions de réussite sociale, matérielle, de beauté, de jeunesse, de performances." Mais cette phase a une durée limitée, aussi éphémère qu'un papillon de nuit ou que le rêve d’Icare qui finit par se brûler les ailes au soleil de son désir." Bref, il s'agit non pas d'une phase d’évolution psychologique mais bien d’un accident de parcours dans un couple s'étant de plus en plus distancié, autocentré le plus souvent sur ses fonctions parentales et professionnelles.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter