Logement : le locataire n'a pas forcément le droit d’accès à toutes les parties communes de son immeuble

Logement : le locataire n'a pas forcément le droit d’accès à toutes les parties communes de son immeuble

VIE PRATIQUE - Dans un immeuble, un locataire d'un appartement ou d’un local ne bénéficie pas toujours de tous les droits du propriétaire rattachés à son lot.

Propriétaires et locataires ne sont pas logés à la même enseigne. Si le locataire dispose de la jouissance exclusive de son logement, le propriétaire a bien le droit de l’exclure de certains aménagements prévus dans les parties communes comme le montre l’affaire suivante.

Toute l'info sur

Vos droits

Un locataire d'un espace au rez-de-chaussée d’un immeuble poursuit en justice son propriétaire. Il se plaint de ne pas avoir les clés de la cour. Il estime que l'usage de cette cour est bien réservé à son lot. "La location du lot s'étend nécessairement à tous les droits qui y sont rattachés et ce droit d'accès privatif à la cour fait partie du lot", affirme-t-il.

Lire aussi

Aucune obligation d’inclusion d’annexes dans le bail

Or, selon la Cour de cassation, le propriétaire peut très bien ne pas inclure ces droits particuliers dans le bail. "Un lot de copropriété auquel est rattaché un droit de jouissance privative sur des parties communes peut parfaitement être loué ou vendu sans ce droit. Pour que le locataire bénéficie du droit d'usage privatif de la cour, il aurait fallu que ce soit mentionné dans son bail. Si ça ne l'est pas, c'est que le propriétaire n'a pas souhaité transmettre ce droit", observent les juges.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de classes fermées remonte légèrement

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Prix des carburants : une indemnité "classe moyenne" de 100 euros pour 38 millions de Français

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.