À la rencontre de ces Français qui ont changé de vie après le confinement

À la rencontre de ces Français qui ont changé de vie après le confinement

La crise sanitaire a fait relever un défi auquel 80% d'entre nous ont déjà songé. Changer de vie, quitter la ville pour la campagne, le bureau pour le grand air. Pour beaucoup de Français, le confinement a été le déclic.

Il y a quelques mois, Graciella Badaire travaillait dans une grande société de 50 000 salariés. Son quotidien était des écrans, des tableaux Excel, des mails. Avec sa nouvelle vie, elle retrouve le sourire. Cette ancienne cadre se forme actuellement pour devenir coach sportif. C'est aussi le cas de Manon, 25 ans, gendarme à la garde républicaine depuis six ans. Étant passionnée par le sport, elle a décidé de vivre plus de sa passion plutôt que sa carrière. Et de Sébastien, 32 ans, ancien consultant en recrutement. Il est persuadé que c'est le bon moment pour lui de commencer une nouvelle vie.

Toute l'info sur

Le WE

Mais encore faut-il oser ? Depuis un an, cette coach en reconversion a vu sa clientèle augmenter de 30%. Pour Hélène Picot, "chacun doit identifier son talent. Mais le principal travail c'est de montrer à la personne qu'elle est bien plus que ce qu'elle est". À Saint-Brieuc, Antonin Ferracani suit une formation à l'AFPA. À 33 ans, cet ancien restaurateur prépare un CAP électricité. Il tire un trait sur la restauration.

Mais, certains ont changé de vie d'une autre façon, en quittant la ville comme Arnaud Guastalli, 42 ans. À cinq dans un petit appartement, le confinement a été difficile pour sa famille. Il a déménagé dans les Yvelines, à une heure de Paris. Cet ancien cadre n'avait pas envisagé ce déménagement avant mars dernier. Comme des dizaines de milliers de Français, qui ont franchi le pas : changer de vie après le confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

EN DIRECT - Le pic de la 3e vague atteint ? "Nous devons encore tenir", prévient Véran

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter