Ces ados qui rêvent d'aller sur Mars

Ces ados qui rêvent d'aller sur Mars

En France, nombreux sont ceux qui sont prêts à faire beaucoup d'efforts pour réaliser le rêve d'aller dans l'espace. Nous avons réalisé un portrait croisé de deux d'entre eux.

Le regard déterminé, tourné vers un seul rêve. Adriana Huzen et Camille Fournier, respectivement 13 ans et 20 ans, sont prêtes à tous les sacrifices pour atteindre le même objectif d'aller un jour sur Mars. Il leur reste dix ans pour se préparer. En 2030, l'Agence Spatiale Européenne sélectionnera les prochains astronautes qui, peut-être, marcheront sur la planète rouge.

Toute l'info sur

Le WE

L'aventure d'Adriana commence dans le ciel avec son tout premier vol. Comme les plus grands astronautes, elle souhaite devenir d'abord pilote de ligne. "C'est un commencement. J'essaie d'avoir des qualités requises. Et là, je commence à peine le pilotage. Donc ce sera vraiment important pour moi tout ça", déclare la jeune fille. A peine le temps de remettre les pieds sur terre, elle poursuit son programme d'entraînement à l'escalade.

À Annecy, Camille s'entraîne elle aussi sans relâche. Au programme, cours de plongée. Dans l'eau, elle travaille son équilibre, tant d'apprivoiser la sensation d'apesanteur. "J'ai à croire que ça peut ressembler à une sortie dans l'espace, où on voit que les choses se font tout doucement, qu'il n'y a pas de poids, que les choses, elles flottent. Sous l'eau, on vit les mêmes choses sauf que c'est à porter de palme", explique Julien Michel, instructeur de plongée "Évolution 2".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant Delta : les personnes vaccinées pourraient autant le transmettre que les non-vaccinées

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"C'est comme si la vaccination ne servait à rien" : la déception des touristes face aux restrictions en Outre-mer

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Variant Delta : la décrue qui semble s'amorcer chez certains de nos voisins est-elle de bon augure ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.