Froid : comment font ceux qui travaillent en extérieur ?

Froid : comment font ceux qui travaillent en extérieur ?

REPORTAGE - Facteurs, livreurs, éboueurs... Alors que les températures sont glaciales dans la moitié nord du pays, certains d'entre nous continuent d'exercer leur métier. Nous les avons rencontrés.

Johnny et Thierry arpentent les rues d'Amiens depuis 5h du matin. Lorsque nous les croisons, il fait -5°C. Pas question de se plaindre, alors que la météo les rudoie en ce début d'année. "La semaine dernière, c'était trempé !", raconte l'un d'eux.

Toute l'info sur

Le 20h

À quelques centaines de mètres de là, le froid mord les chevilles de Théo, facteur depuis un an et demi. Il fait sa tournée au pas de course avec quelques pauses appréciées. "On a toujours des gens qui nous paient des cafés pour qu'on se réchauffe un peu. Sinon, il faut bien se couvrir, prendre des gants." dit-il.

Le thermomètre ne daigne pas grimper. Pire encore, le vent s'est levé quand nous arrivons dans un chantier de Guyencourt-Saulcourt, dans la Somme. Jusqu'au clocher d'une église, 35 mètres d'ascension. Les maçons ne sont pas venus, mais comme toujours, les couvreurs sont dehors par tous les temps.

Le matériel a parfois besoin d'être dégelé, mais les travaux avancent. Avec cette météo, le risque principal n'est pas forcément sur l'échafaudage. "Les précautions au départ du dépôt, c'est attention à la route parce qu'elles sont plus ou moins dégelées. Surtout en campagne, elles sont bien gelées", explique Martial Jouard, chef d'entreprise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 nouveaux cas mercredi, du jamais vu depuis novembre

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Lire et commenter