Grâce à la "semaine pour l’emploi", il a trouvé le salarié qu’il cherchait désespérément à embaucher

Grâce à la "semaine pour l’emploi", il a trouvé le salarié qu’il cherchait désespérément à embaucher

REPORTAGE - L'opération "Une semaine pour l'emploi", organisée début novembre par la rédaction de TF1 en partenariat avec Pôle Emploi, permet aux employeurs qui cherchent à recruter de déposer leurs annonces. Et ça marche, comme peuvent désormais en témoigner François et son nouveau salarié Nicolas.

Il est six heures du matin à Paris. François Bosc Bierne et son nouvel employé livrent déjà l'un de leurs premiers clients. Nicolas Devernay a été embauché lundi dernier par cette entreprise de livraison de bois de chauffage. Le poste qu'il occupe désormais était vacant depuis six mois. Véronique Bosc Bierne, la responsable du recrutement, désespérait de ne pas trouver un employé. Il faut dire que c'est un métier physique avec des horaires décalés. Autant de handicaps pour recruter. 

Autre difficulté, l'entreprise est située à 60 kilomètres de la capitale. Beaucoup de candidats étaient donc découragés par les trajets quotidiens.

Toute l'info sur

Une semaine pour l'emploi

Des dizaines de milliers d'offres disponibles pour la 5e édition de l'opération de TF1Comment réussir un entretien d’embauche en visioconférenceExpériences, loisirs, photo : bien mettre à jour son CV

Dans un premier temps, le patron accompagne son nouveau salarié, recruté grâce à l'opération "Une semaine pour l'emploi",  pour lui montrer le métier. La semaine prochaine, Nicolas devra partir tout seul et se débrouiller. Pour l'instant, tout se passe bien pour lui. Il est payé 20% de plus que le SMIC et vit à un quart d'heure de l'entreprise.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Couvre-feu à 18h : le ministre des PME ne pense pas qu'il y aura d'impact "significatif"

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter