Restaurants : des chefs étoilés se lancent dans la vente à emporter

Restaurants : des chefs étoilés se lancent dans la vente à emporter

Les restaurateurs ne rouvriront pas avant le 20 janvier prochain. Et parmi les plus touchés, il y a paradoxalement les chefs étoilés. Des grands cuisiniers qui ont eux aussi fini par se convertir à la vente à emporter.

Depuis des années, elle domine le marché de la livraison. Mais si vous êtes fatigués de la pizza, vous pouvez faire un autre choix radicalement différent. Le chef trois étoiles Christopher Coutanceau propose par exemple des menus complets à emporter : le sashimi de maquereau pickles d'oignon, le lieu jaune confit à l'huile d'olive, et au dessert le chou chocolat-praliné et cacahuète. Le tout coûte 35 euros.

Toute l'info sur

Le WE

Pour ce prix, vous n'auriez ni caviar ni langouste, mais des produits de première qualité, comme un lieu jaune acheté le matin même à la Criée de La Rochelle. "Un poisson qui est d'une finesse, d'une douceur et d'une saveur en goût tout simplement fabuleuse", a décrit Christopher Coutanceau.

Le jour de notre visite, 70 menus sortaient des cuisines. Un chiffre d'affaires estimé à 2 500 euros, dix fois moins qu'un jour d'ouverture classique. Financièrement, ce n'est pas viable. Mais pour le chef, c'est la possibilité de faire tourner ses 40 cuisiniers. Autre avantage, cela permet de maintenir le lien avec les clients.

La France compte 628 tables étoilées. Selon le Guide Michelin, moins d'une cinquantaine feraient de la vente à emporter, avec des écarts de prix plutôt salés : de 30 euros le menu, jusqu'à 150 euros pour un deux étoiles parisiens. Au restaurant Ze Kitchen Galerie, il n'y avait pas de plats à emporter lors du premier confinement. Cette fois, le chef s'y est mis cinq jours par semaine.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 16.600 cas ces 24 dernières heures

À quoi ressemblent les dernières heures de Donald Trump à la Maison-Blanche ?

Dérogations au couvre-feu national : qui est autorisé à circuler après 18h ?

Départ de Donald Trump : nos images de la Maison-Blanche désertée

Couvre-feu à 18h : commerces et enseignes s'adaptent en ouvrant leurs portes plus tôt

Lire et commenter