Télétravail : le casse-tête des plannings dans les entreprises

Télétravail : le casse-tête des plannings dans les entreprises

Avec la crise sanitaire, la rentrée est placée sous le signe du télétravail. En un an, 20 000 accords ont été signés pour accorder deux ou trois jours de travail à distance aux salariés. Que souhaitez-vous et que souhaite vraiment votre employeur ?

Il ne reste plus que quelques jours de vacances pour ceux qui reprennent le travail la semaine prochaine. Ce patron espérait voir ses bureaux de nouveau occuper par ses 40 salariés. Avec trois jours de télétravail par semaine, il lui est difficile de maintenir la cohésion au sein de son équipe. Alors, il gère son planning au jour le jour. Le retour à la normale n'est donc pas pour tout de suite. Charles a été recruté il y a quelques mois. Avec le télétravail, il n'a pas encore rencontré tous ses collègues.

Toute l'info sur

Le 20h

Gérer les absences et les présences est également un casse-tête pour cette autre entreprise de rénovation énergétique. Pour cause, les 300 salariés sont attachés au télétravail, deux jours par semaine. Alors, pour les convaincre de revenir, la direction mise sur de nouveaux arguments. Elle met à leur disposition un nouvel espace de travail et a recours à un nouveau management pour motiver les plus réticents.

Pour Hortense Bertran de Balanda, 28 ans, le télétravail est devenu un mode de vie confortable. Cette jeune cadre n'envisage pas de revenir en arrière. "J'avoue que j'aime bien ce rythme, et du coup, j'aime avoir la flexibilité de pouvoir garder un jour au moins de télétravail par semaine", précise-t-elle. Pour remotiver les équipes, l'entreprise planifie aussi des séminaires, comme avant, à une différence près : pass sanitaire obligatoire pour tous les salariés.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Crise des sous-marins : Paris annule une réunion entre les ministres de la Défense français et anglais

Afghanistan : le groupe État islamique revendique deux attaques à la bombe contre les talibans

Emmanuel Macron a-t-il "dépensé entre 5 et 7 milliards d'euros en quinze jours" ?

Avant les sous-marins australiens, le cas des F-35 américains préférés aux Rafale par la Suisse

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre d'hospitalisations en baisse de 11% sur une semaine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.