Le tourisme à l'heure du Covid : où partir cet hiver sans quarantaine ni test PCR ?

Le tourisme à l'heure du Covid : où partir cet hiver sans quarantaine ni test PCR ?
Voyages

FRONTIÈRES OUVERTES - Si le secteur aérien semble durablement déprimé et les restrictions sanitaires souvent contraignantes, reste quelques destinations sans formalités particulières pour la Toussaint et Noël. Mais elles sont rares.

De mémoire d'agent de voyage, on n'avait jamais vu une chute si brutale, et qui dure si longtemps. À côté du marasme qui frappe aujourd'hui tout l'aérien, les suites de la crise financière de 2008 ou des attentats du 11 Septembre ressemblent à de légers à-coups, loin du coup d'arrêt dont tous souffrent aujourd'hui. La reprise attendue n'a pas encore eu lieu.

Pour le secteur tout entier, les chiffres sont cruels : à son plus bas en Avril dernier, l'activité avait baissé de 88%. Après une légère embellie à l'été, le retour de l'épidémie dans nombre de pays a de nouveau vidé les aéroports. Selon l'Association Internationale des Agents de Voyage (IATA), la fin d'année pourrait afficher un recul des ventes de 78% par rapport à l'année dernière. Une baisse qui pour certains segments de marché semble structurelle, par exemple pour le tourisme d'affaires.

Un risque-Covid très limité dans les airs

Pour autant, du fait des mesures sanitaires, du port du masque, et du renouvellement de l'air à bord, l'avion n'est plus vu aujourd'hui comme une machine à fabriquer des clusters. Le problème désormais, pour les touristes potentiels, c'est de trouver une destination sûre, qui accepte les voyageurs venus de France, et de trouver le vol qui va avec.

Lire aussi

De ce côté-là, si le nombre de vols disponibles à baissé, les destinations ouvertes sont bien desservies, même si ce n'est plus avec la même fréquence. Cet hiver, Ryanair, champion européen du low-cost, réduira ses capacités de 60% par rapport à la saison dernière. Chez Air France, peu de destinations fermées, mais moins de vols, et certaines dessertes long-courrier déportées vers KLM.

En vidéo

Tests antigéniques : une nouvelle arme pour le dépistage

Mais la baisse dans l'offre de vols n'est que la moitié du problème. D'abord parce qu'avec le passage de régions entières au rouge, le touriste venu de France est parfois persona non grata. Nombre de destinations obligent les touristes arrivés de France à une quatorzaine qui réservent les déplacements à des motifs réellement impérieux. Et pour l'essentiel des autres destinations, on vous demandera un test PCR négatif et récent, souvent de moins de 72 heures, très compliqué à obtenir tant il est difficile de trouver un laboratoire qui prenne rendez-vous, et tant les délais d'obtention du résultat d'analyse peut être aléatoire. 

Pourtant, que ce soit pour les vacances de la Toussaint, ou jusqu'à Noël, il y a quelques destinations moyen et long-courrier vers lesquelles on peut s'envoler sans conditions. Elles sont rares, mais - bonne nouvelle - souvent ensoleillées.

Baléares, Grèce, Italie... sous conditions.

Ainsi, vous pouvez réserver vos billets pour les Baléares et les Îles Canaries, qui demandent un simple questionnaire de santé. Là-bas, bars et restaurants ne ferment qu'à minuit. Seul l'accès aux plages peut être réglementé, pour éviter les rassemblements, moins probables vu la saison. Idem pour la Grèce : là aussi il vous faudra remplir un questionnaire en ligne 48 heures avant votre voyage, mais vous n'aurez pas besoin de test PCR, même si le pays se réserve le droit à pratiquer des tests aléatoires sur les touristes à l'arrivée. Idem pour la Croatie, le Monténégro, le Portugal, ou pour l'Espagne, même si dans ce cas précis, le pays est de ceux où la courbe de l'épidémie a repris avec le plus de vigueur.

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

En Italie aussi, les français sont accueillis sans tests, mais à une condition : ne pas venir d'une zone classée rouge en France. Non loin de là, mais moins ensoleillées, Bulgarie et Albanie accueillent les français sans conditions, tout comme la Pologne, qui a rétabli ses liaisons aériennes avec la France fin septembre. 

Et si c'est un voyage lointain que vous recherchez, il est une destination long-courrier qui joue les frontières ouvertes : la Tanzanie, qui d'un saut de puce permet de rejoindre Zanzibar. Mais c'est bien la seule. Autant d'informations et de destinations dont les conditions d'accès peuvent changer d'un jour sur l'autre, on ne saurait trop vous conseiller de garder un oeil rivé sur le site de conseils aux voyageurs du Ministère des Affaires Étrangères. Et bonnes vacances quand même.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 52.000 nouveaux cas en 24 heures, nouveau record quotidien

Des médecins réclament un couvre-feu à 19h et un confinement le week-end

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent