La France secrète : à la découverte du labyrinthe du marais audomarois

La France secrète : à la découverte du labyrinthe du marais audomarois

DÉCOUVERTE - Dans ce nouvel épisode de notre série, direction le marais audomarois, dans le Pas-de-Calais. En ces temps de déconfinement où les déplacements restent limités à un rayon de 100 kilomètres, ce marais est une petite oasis bordée par une quinzaine de petites villes et villages.

Vous habitez Lens, Boulogne-sur-Mer ou Dunkerque ? Si vous êtes à la recherche d’une sortie à moins de 100 kilomètres de chez vous, prenez donc le chemin du marais audomarois, dans le Nord-Pas-de-Calais. Celui-ci est à nouveau ouvert à la navigation. Les habitants comme les visiteurs peuvent donc retrouver le plaisir simple de la navigation.

Le marais s’étend sur 3.700 hectares. 750 kilomètres de canaux serpentent entre les arbres, les parcelles et les hautes feuilles. Ici, certaines maisons sur des îles ne sont accessibles que par bateau. Pas toujours simple, mais la situation a ses avantages, comme en témoigne Frédéric Milbled, installé là depuis cinq ans : "Vous rentrez d’une journée de travail ici, c’est le calme, la sérénité. C’est un privilège."

"Le premier touriste venu ici pour visiter le marais c’était Louis XIV en personne, après avoir pris la ville, raconte Jérémie Flandrin, guide du marais audomarois. Ici ça a toujours été un lieu de pêche, de villégiature, un lieu où on cultive…"

Toute l'info sur

Le 20h

D'ordinaire, par très beau temps, les touristes seraient très nombreux. Ils ne sont en ce moment qu’une poignée : de quoi apprécier d’autant plus la sérénité des lieux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : Emmanuel Macron temporise, les scénarios des prochains jours

CARTE - Covid-19 : quelle est la situation épidémique dans votre département ?

EN DIRECT - Vaccin Moderna : l'espacement entre les deux doses peut aller jusqu'à 6 semaines, selon l'OMS

VIDÉO - Moins cher qu'un Ehpad : ces Français passent leur retraite dans un 4 étoiles en Tunisie

Écoles ouvertes, vacances : Jean-Michel Blanquer défend le statu quo

Lire et commenter